La complémentarité des filières et des installations

Recyclage, compostage, valorisation énergétique : le principe de complémentarité des filières

Le SIVERT de l’Anjou valorise au maximum l’ensemble des déchets sur son territoire dans une logique de filières complémentaires, en collaboration avec ses cinq structures adhérentes ayant la compétence collecte et tri.

Le parcours des déchets est très sélectif : la filière est subdivisée en systèmes et outils de traitement pour valoriser au mieux chaque type de déchets.Le SIVERT a mis en place des filières complémentaires afin de valoriser au maximum les déchets sur son territoire.

La valorisation organique (le compostage) :

Le SIVERT encourage le compostage des déchets en finançant à hauteur de 15€ chaque composteur individuel distribué sur l’ensemble de son territoire à majorité rural. Depuis 2006, 19 444 composteurs individuels ont été attribués.

La valorisation matière (le recyclage) :

Le SIVERT a mis en place une collecte sélective des déch ets, permettant le recyclage des emballages.

Construit en 2021, un centre de tri de 35 000 t/an maximum (13 000 t/an pour le SIVERT) de matériaux recyclables, avec Angers Loire Métropole, permettra de maîtriser dès 2022 l’ensemble de la filière environnementale de traitement et de va lorisation des déchets. Il faut y ajouter 11 000 t/an de verre.

Ce regroupement des moyens et des énergies intègre également une démarche de sensibilisation des habitants à la ré duction des déchets.

La valorisation énergétique :

L’Unité de Valorisation Énergétique Salamandre de Lasse est le dernier maillon de la filière globale des déchets ménagers
du territoire. Elle valorise les ordures ménagères résiduelles
en énergie depuis janvier 2005. L’UVE Salamandre produit en moyenne 70 000 MWh d’éléctricité par an, soit l’équivalent de la consommation d’une ville de 30 000 habitants.

Depuis fin 2021, un réseau de chaleur (via un hydrocondenseur) permet d’acheminer 3 500 MWh/an de chaleur fatale, issue de la combustion des déchets de l’UVE, jusqu’aux
serres de tomates de la Salamandre du Potager de Jade.

 

UVE Salamandre : une négociation contractuelle tournée vers la complémentarité des filières

Le contrat signé entre le SIVERT et Veolia Propreté est « unique » à plusieurs titres. Le SIVERT n’a pas d’obligation d’apport minimal. Par conséquent l’Unité de Valorisation Energétique ne va pas à l’encontre du tri et du recyclage. L’Unité de Valorisation Energétique Salamandre n’est pas un « aspirateur » à déchets. C’est au contraire l’élément de fin de filière indispensable. Le choix a été fait de la valorisation énergétique plutôt que l’enfouissement en décharge !

Ainsi, comme le coût de traitement est proportionnel aux tonnages entrants, mieux les habitants du SIVERT trient, plus ils diminuent la quantité des déchets produits et plus le coût de traitement diminuera. Quand environnement rime avec maîtrise des coûts !